1/25/2008

the best kept secret


Il y a 20 ans sortait au Japon "Akira", chef d'oeuvre de l'animation japonaise, réalisé par Otomo Katsuhiro. Tout a été dit sur cette superproduction, tout le monde l'a vu et tout le monde en pense beaucoup de bien, avec peut être un seul point faible, un scénario passé à la moulinette par Otomo lui-même afin de faire tenir en 2 heures son manga courant sur environ 2200 pages.

Après cela Otomo c’est investit dans divres projets qui lui tenaient à coeur, comme l’écriture du scénario de "Metropolis", un coup de main pour la production de "Perfect Blue" entre autres, et il aura fallu attendre "Steam Boy" en 2004 pour revoir un vrai Otomo sur grand écran. Si le résultat n'était pas à la hauteur de l'attente, "Steam Boy" n'en reste pas moins un excellent divertissement. Depuis si, à ma connaissance, rien n'est sorti en Europe, ici, Otomo s'est lancé dans 2 projets.

Le premier une adaptation cinéma live (avec de vrais gens), du manga Mushishi.

Mushishi, c'est l'histoire de Ginko, médecin pas comme les autres qui soigne de curieuses maladies transmises par des formes de vie primitives invisibles pour le commun des mortels (si,si). A chaque épisode Ginko s'en va soigner un patient quelque par dans la campagne reculée ou dans un village niché dans la montagne luxuriante d'un Japon rural.

Si l'adaptation animée du manga dégageait une douce mélancolie qui donne tout son charme à cette série écolo, le film lui est long, pénible, pas forcement bien réalisé et plutôt mal joué (la démarche mannequin cool de l'acteur interprétant Ginko est plutôt agaçante). Bref le passage live et long format ne sont ni un bien pour la série, ni pour la filmographie d'Otomo.

Le second projet se nome "Project Freedom".  Ce qui devait être à la base qu'une série de pubs pour la société Nissin et son produit phare les cup noodles, c'est transformé en une série animée de 6 épisodes qui devrait se terminer en février. Autant être honnête, si sur le papier cette série avait tout pour nous faire rêver avec Otomo au storyboard et design, et un scénario signé par Dai Sato déjà à l'oeuvre sur Cowboy Bebop et Samourai Champloo, la vue des 4 premiers épisodes laisse penser que le tout ne sera pas une grande réussite...Bref vous l’aurez compris, Akira a 20 ans, Akira restera probablement l’œuvre majeure de son auteur et si vous ne l’avez jamais lu, allez chez votre marchand de bd, procurez vous les 6 volumes et défoncez les en une nuit.

haaa comme j’aimerais ne pas encore l’avoir fait…

1 commentaire:

Samuel a dit…

et oui il n'est pas donné à tout le monde de savoir se renouveller ...
est-ce que cela veut dire, qu'année après année, on devient tous un peu plus con, obscédé par nos vieilles marottes ... glups ... j'espère pas ...